VPF TGI Agen 04.03.14A l'issue de l'audience qui s'est tenue hier, le tribunal de commerce d'Agen a décidé de reporter sa décision quant à une éventuelle mise en redressement judiciaire de l'entreprise Villeneuve Pet Food.

Cette annonce fait suite aux déclarations du ministre du redressement productif, indiquant qu'un accord aurait été trouvé concernant le financement du projet de plan de reprise en continuation de Continentale Nutrition proposé par Alandia.

Rendues publiques quelques minutes seulement avant l'audience, ces déclarations ne pouvaient qu'inciter le tribunal à renoncer à toute prise de décision immédiate, alors même qu'aucune garantie concrète ne vient les confirmer. A l'évidence, il s'agit d'une opération strictement politique visant à retarder des annonces qui pourraient peser sur les prochaines échéances électorales.

Alors que la procédure de sauvegarde de Villeneuve Pet Food a été déclenchée il y a plus de 10 mois, il est scandaleux de maintenir ainsi les salariés dans l'attente d'une décision sans cesse repoussée pour des raisons purement électoralistes. Cette prise d'otage doit cesser.

Quelle que soit la réalité des déclarations de monsieur Montebourg, le plan de reprise proposé par Alandia, même financé, serait insuffisant pour garantir la poursuite de l'activité de Continentale Nutrition et de Villeneuve Pet Food dans des conditions satisfaisantes. L'adopter reviendrait, une fois de plus, à reculer pour mieux sauter.