Dans son arrêt du 13 février, la Cour de Cassation a reconnu le tribunal de commerce d’Agen compétent pour étudier la désolidarisation de Villeneuve Pet Food de sa maison-mère, Continentale Nutrition.

 

Cette décision va dans le bon sens en ce qui concerne l’avenir de l’entreprise villeneuvoise, de ses 154 salariés et des sous-traitants qui dépendent de son activité.

En effet, le tribunal de commerce d’Agen dispose désormais de la possibilité d’ordonner la cession partielle des titres de Villeneuve Pet Food, pour lesquels des repreneurs crédibles se sont d’ores et déjà manifestés.

En l’absence de solution de reprise globale viable à l’heure actuelle, il s’agit donc d’une étape importante pour envisager la poursuite de l’activité de Villeneuve Pet Food et le maintien des emplois sur notre territoire.