En prévision de la prochaine réunion du Comité technique spécial départemental, le 31 janvier prochain, Jean-Louis Costes a tenu à alerter madame la directrice académique des services de l’Education nationale sur l’importance de maintenir le nombre d’heures attribuées à l’enseignement professionnel.

Une réduction du volume d’heures dans les établissements concernés serait extrêmement préjudiciable à la qualité des formations qu’ils délivrent. Une telle décision serait incompréhensible.

En effet, en leur permettant d’acquérir une vraie compétence métier et d’intégrer progressivement le monde du travail, les lycées professionnels forment des jeunes qualifiés, susceptibles de répondre aux besoins des employeurs et, par conséquent, de trouver plus facilement un emploi.

Dans une démarche globale de lutte contre le chômage sur notre territoire, et en particulier contre le chômage des jeunes, il est indispensable de préserver et de valoriser les formations de ce type.

Jean-Louis Costes espère vivement que le Comité technique prendra en compte l’importance de cette voie pour les jeunes de notre département et choisira d’accorder une dotation horaire suffisante aux établissements d’enseignement professionnel.