Jean-Louis COSTES, député de Lot-et-Garonne, a écrit ce jour au Président de la République pour lui faire part de son inquiétude de l'état de santé de monsieur Boaza GASMI et lui demander de recevoir ce dernier.

Monsieur GASMI, président du Comité National de Liaison des Harkis, est engagé dans une grève de la faim depuis le 16 septembre dernier. Il demande à rencontrer le Président de la République afin d'échanger avec lui sur les engagements pris envers la communauté harkie lors de la campagne électorale de 2012.

 Monsieur GASMI a cessé de s'alimenter depuis quinze jours. Âgé de 60 ans, il a perdu beaucoup de poids et s'affaiblit de jour en jour. Si la situation devrait persister, les conséquences sur sa santé pourraient être graves.

Depuis son élection, le Président de la République a reçu de nombreux représentants de communautés et d'associations, et parfois même de simples citoyens venus évoquer leur situation personnelle. La demande du Comité National de Liaison des Harkis est légitime et le combat de monsieur GASMI pour rencontrer le Président de la République mérite d'être entendu.