présidentielle2017T1Les résultats de ce premier tour donnent une situation inédite sous notre Ve République puisque les partis traditionnels ne seront pas présents au second tour. Alors que cette élection semblait promise à la droite et que la gauche apparaissait plus divisée que jamais, les électeurs ont exprimé leur profond désarroi en donnant un crédit important aux partis extrémistes, qu’ils soient de droite ou de gauche.

 

A la lumière de ces résultats, force est de constater que le modèle politique qui était le nôtre depuis cinquante ans avec un bipartisme affirmé a vécu.

Il convient désormais de faire en sorte que le Front National n’accède pas aux plus hautes fonctions de l’Etat car la victoire de Marine Le Pen aux élections présidentielles serait un désastre pour notre pays. Un désastre à la fois économique et sociétal qui conduirait la France au chaos. Un désastre également au niveau de nos relations avec nos partenaires européens avec qui nous avons bâti une paix durable.

A titre personnel, dans la perspective du second tour, je fais donc le choix de faire barrage au Front National qui n’incarne pas les valeurs républicaines que j’ai toujours défendues au travers de mes différents mandats.