Le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) proposé par le groupe Tarkett pour l'usine de Cuzorn a été rejeté ce matin. Cette décision de la Direccte montre bien que les propositions de la direction étaient réellement insuffisantes et inadaptées. Une nouvelle discussion va maintenant s'ouvrir, dans un cadre que j'espère constructif : les salariés doivent pouvoir bénéficier de compensations justes et légitimes, surtout de la part d'un groupe international fort comme l'est Tarkett.