Jean-Louis Costes, maire de Fumel et député de Lot-et-Garonne, vient de prendre connaissance de la proposition du recteur de l'Académie. Ce dernier a fait le choix de maintenir Fumel en zone prioritaire mais de retirer Monsempron-Libos de ce dispositif.

 

Si le maire de Fumel est satisfait que sa commune conserve son classement en Réseau Réussite Scolaire (RRS) au regard des difficultés économiques et sociales qui l'affectent, il s'étonne que la commune voisine de Monsempron-Libos n'y soit plus éligible. Il est ainsi regrettable de constater que le Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, par la voix du recteur, fasse des choix entre plusieurs territoires frappés par les mêmes difficultés.

Il aurait été, en ce sens, plus juste de mobiliser plus de moyens pour traiter de manière égale l'ensemble de ces territoires en difficulté.

Jean-Louis Costes remercie, en tout cas, toutes les personnes qui se sont mobilisées pour défendre l'enseignement dans l'ensemble du bassin fumélois durant ces dernières semaines.