imagePrès d'un Français sur deux ne s'est pas déplacé pour voter aujourd'hui. Compte tenu des enjeux majeurs de cette élection, le chiffre est, bien évidemment, regrettable.

Le choix majoritairement exprimé par les votants est révélateur à la fois d'une incompréhension profonde et d'un rejet fort.

Incompréhension face à une Europe complexe, aux institutions mal identifiées et aux décisions trop souvent éloignées du quotidien de nos concitoyens. 

Rejet surtout d'une politique nationale désastreuse et d'un gouvernement qui multiplie les errements et les échecs. Par leur vote, les Français ont été nombreux à manifester leur inquiétude et leur défiance devant cette incapacité du Parti Socialiste à gouverner notre pays. La réponse apportée par les électeurs à cette politique désastreuse conduit la France, pays pilier de l'Union Européenne, à envoyer au Parlement Européen un tiers de députés anti-européens.

Ce résultat impose nécessairement à notre famille politique comme à tous les Européens convaincus de se mobiliser et de se battre pour l'Europe de demain. Au sein du PPE (Parti Populaire Européen), aux côtés de Jean-Claude Juncker, il nous faudra plus que jamais nous battre pour que l'Union Européenne reste aux yeux des Français un rempart, un soutien, un avenir.