Communiqués et tribunes

14/09/2015

francois à la ferme 2Pour la deuxième fois cette année, le gouvernement est parti en « classe verte ». Dans le cadre du comité interministériel aux ruralités, un tiers des ministres et secrétaires d'Etat a accompagné François Hollande et Manuel Valls en Haute-Saône, à la découverte d'un monde rural dont ils semblent ne se souvenir qu'en période électorale.

Lors de leur dernier séjour touristique dans l'Aisne (quelques jours avant les élections départementales), 46 mesures avaient été annoncées, prétendument concrètes, pour « faire de nos ruralités une chance pour la France ». Entre les dispositifs déjà existants, les bonnes intentions généralistes, les nouvelles usines à gaz coûteuses et les aberrations complètes, la population des territoires ruraux n'a pas vu beaucoup d'effets réels à cette opération de communication.

Lire la suite...

27/08/2015

Ruralité assez dhypocrisieLa colère des agriculteurs étranglés par les normes et les charges, la grogne des maires des plus petites communes du pays lors des débats concernant la loi NOTRe (Nouvelle Organisation du Territoire de la République) ont, une nouvelle fois, rappelé au monde politique l'existence de territoires en souffrance : les territoires ruraux. S'il est très tendance, depuis quelques années, de parler de la ruralité et de la défendre, force est de constater que ceux qui se penchent sur ces territoires ne les connaissent pas. Ils ne les connaissent pas car ils ne s'y intéressent que lorsqu'une de leurs composantes est frappée par une crise.

Lire la suite...

24/07/2015

Hier, Manuel Valls et Alain Rousset ont signé et présenté l'exemple type de ce qu'il ne faudrait plus faire en matière de politiques publiques.

En effet, alors que ce nouveau contrat de plan devrait favoriser un investissement équilibré de l'Etat et de la Région à l'échelle régionale, ses différents chapitres s'appliquent au contraire à accentuer les déséquilibres territoriaux. Qu'il s'agisse de projets précisément fléchés ou de grandes lignes tracées à la va-vite, les territoires "de l'intérieur" sont les grands oubliés d'un contrat de plan qui se concentre sur des zones plus riches et plus urbaines, pourtant déjà naturellement dynamiques.

Lire la suite...

23/07/2015

Jean-Louis Costes souhaite réaffirmer sa sympathie et son soutien aux agriculteurs en souffrance.

Il regrette que le Gouvernement, une fois encore, ne semble pas prendre la mesure des difficultés rencontrées par le monde agricole. En effet, les aides d'urgence ne pourront apporter qu'un appui provisoire.

Lire la suite...