Vendredi, en fin d’après-midi, le site de Beljouan a accueilli de nombreuses personnes en vue de la pose de la première pierre de la future résidence Beljouan. Parmi celles-ci, Pierre Camani, président du Conseil général ; Jean-Louis Costes, député-maire ; Danièle Bonadona, présidente de l’Association laïque de gestion d’établissements d’éducation et d’insertion (Algeei) ; Marie-France Salles, présidente d’Habitalys ; Georges Denys, maire et conseiller général.

Comme l’a souligné la présidente de l’Algeei, le site de Lamothe-Poulin accueillait depuis sa création en 1971 des résidants dans des conditions devenues obsolètes, sur un site éloigné du village. L’Algeei a donc sollicité le concours de différents partenaires (Conseil général, commune de Laroque-Timbaut et Habitalys) pour mettre fin à ces mauvaises conditions d’hébergement. Le projet de la résidence Beljouan sort maintenant de terre, au cœur du village, dans le but de permettre aux résidants de s’intégrer pleinement tout en bénéficiant des structures locales existantes.

20 studios et 2 T5

Au-delà des 20 studios et des deux logements de type 5, la résidence offrira des locaux à usage collectif : salle à manger, cuisine, salle TV, salle de réunions, infirmerie, laverie ainsi que les bureaux dédiés aux équipes de l’Algeei.

Le président Camani a conclu cette cérémonie en se réjouissant que ce projet se réalise « enfin », puisqu’il représente un devoir moral envers les résidants. Ce sera chose faite aux environs de fin décembre 2014, date prévisionnelle de livraison.

(© Sud-Ouest)