Lacaussade est certes une petite commune, 217 habitants au dernier recensement ; mais la volonté du maire Patrick Jayant et de ses conseillers est, elle, au contraire, très grande ! En effet, tenant compte de l’augmentation grandissante de la population, +26 % depuis l’année 2000, de l’accueil de jeunes couples avec enfants ou en devenir, il convenait d’offrir aux arrivants et futurs habitants une école digne de ce nom, il fallait plutôt la conserver !

Pour cela, le RPI (Regroupement intercommunal) s’inscrit parfaitement dans le désir du territoire des 3 communes (Lacaussade, Monségur et St-Aubin) de maintenir les écoles au cœur des villages. L’union faisant la force, et l’entente étant constructive, cela est bon pour le bien-être des gamins de maternelle et primaire. Mais rien n’est facile car ce service d’enseignement pour tous coûte beaucoup d’argent à la commune lacaussadaise : 23 % du budget de fonctionnement, soit 40 000€. Coût du chantier 235 328 €, 78 000 € à charge de la commune ; autofinancement sur réserve du budget communal 48 000 €, emprunt pour le reste 30 000 €.

Les élus entendent bien unir leurs moyens (préparation commune des repas à Lacaussade et Monséguer servis à l’identique dans les 2 cantines) de façon à baisser les coûts de fonctionnement. D’ailleurs dira le maire «la gestion commune de nos écoles depuis 1996 a donné de bons résultats : 100 enfants inscrits sur le RPI !». L’inauguration ces jours derniers d’une partie de l’école rénovée et une autre construite est un investissement qui était devenu nécessaire : classe + réfectoire + aménagements cour, sanitaires afin de donner un accueil agréable tant aux écoliers qu’aux enseignants dont on a loué la patience durant ce long chantier. Le bâtiment a été inauguré : école Marie-Louise-Glaude, ancienne institutrice durant 30 ans au village. Hommage lui fut rendu par M. Jayant et M. Glaude, fils de cette enseignante décédée. Grande émotion partagée par les élus et la population venue nombreuse.

(© La Dépêche du Midi)