SeptGratuit-CPHollandeDans un communiqué de presse intitulé  « Des paroles. Et les actes ? », Jean-Louis Costes, député de Lot-et-Garonne, réagit aux déclarations du Président de la République lors de sa conférence de presse du 14 janvier dernier.

 

« François Hollande a notamment apporté quelques précisions sur le « pacte de responsabilité » qu'il entend mettre en oeuvre avec les entreprises et les partenaires sociaux. Il a ainsi annoncé la suppression, d'ici 2017, des cotisations familiales pour les entreprises et les travailleurs indépendants. Cette décision va clairement dans le bon sens. Les entreprises françaises attendent cette indispensable baisse du coût du travail qui leur permettrait d'améliorer leur compétitivité.

Rappelons néanmoins que ces annonces sont en contradiction totale avec ce qui a été fait concrètement depuis 20 mois par le gouvernement. Il est donc légitime de s'interroger sur les suites qui y seront données. Les bonnes intentions sont un premier pas, mais les actes doivent suivre.

On peut également regretter que les modalités de mise en oeuvre restent floues. Comme à son habitude, le Président de la République a fixé des trajectoires sans prendre d'engagement sur le calendrier : il y a pourtant urgence, et 2017 est un objectif lointain.

Il n'a pas non plus précisé le mode de financement de cette baisse de charges, qui ne doit pourtant pas se faire au détriment du rétablissement de nos finances publiques. Seule une vraie politique d'économies structurelles permettra d'y arriver : et là encore, les antécédents du gouvernement en la matière ne laissent rien présager de bon ».

(© Sept Gratuit)