LaDpche-TravauxMonsempronLe maire de la commune, Jean-Jacques Brouillet s’avouait très heureux d’accueillir les nombreuses personnalités locales et départementales qui s’étaient déplacées pour assister à l’inauguration officielle du tronçon de la RD 276 qui relie la place centrale de Libos à la place de Monsempron, véritable artère jugulaire de la commune. On notait la présence de Pierre Camani, président du conseil général, de Jean-Louis Costes député-maire de Fumel, de Johann Mougenot, sous-préfet de Villeneuve-sur-Lot, de Michèle Lafoz, conseillère générale du canton de Fumel, et de nombreux élus locaux.

«Dans son plan de modernisation des routes, le conseil général prévoyait la réfection de la RD 276 qui traverse Monsempron-Libos. Le conseil municipal a décidé d’accompagner ces travaux en repensant tout l’environnement de cette portion de départementale. Il ne s’agit pas simplement de l’aménagement des bordures et trottoirs bordant cette voie. Ces travaux planifiés en ont enclenché d’autres. C’est ainsi que le Syndicat des eaux de la Lémance a renouvelé l’ensemble des canalisations et branchements d’eau potable dont certains étaient encore au plomb. Le SDEE 47 et France Télécom ont procédé à l’effacement des réseaux électriques et téléphoniques et l’éclairage public a été remplacé par du matériel plus esthétique et surtout plus économique. Le passage des piétons a été sécurisé par l’aménagement de zones 30 et la pose de ralentisseurs à plusieurs endroits stratégiques.»

Puis J.-J. Brouillet adressait ses remerciements à tous ceux qui avaient contribué à cette réalisation et tout particulièrement au conseil général pour son important soutien financier. Ces travaux de voirie représentent à eux seuls un coût global de 1 214 062 € TTC. La réfection du tapis d’enrobé remboursée intégralement par le conseil général représente environ un tiers de ce montant.

Il concluait par ces mots : «Tous ces aménagements ont sensiblement changé le visage de la commune et lui ont donné une image moderne et accueillante».

M.R

(© La Dépêche du Midi)