LaDépêche TravauxHôpitalFumelVendredi matin, étaient réunis à la mairie de Fumel, Jean-Louis Costes, président du conseil de surveillance ; Bruno Chauvin, directeur des hôpitaux du Villeneuvois et Pierre Spitoni, directeur délégué du centre hospitalier de Fumel. Ils ont officiellement annoncé le dépôt, ce jour, du permis de construire concernant les phases II et III qui viendront conclure le programme de réhabilitation du centre hospitalier Elisabeth-Desarnauts.

La phase II concerne la construction, sur l'emplacement de l'ancien bâtiment de médecine, d'un nouveau bâtiment de 20 lits destiné à accueillir des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer dans des conditions d'hébergement et de sécurité adaptées aux exigences actuelles.

La phase III permettra de réhabiliter l'aile Est du bâtiment historique, à droite de la chapelle, en modernisant les conditions d'hébergement des patients d'un service de soins longue durée, d'une capacité de 30 lits, et d'un service d'hébergement pour personnes âgées dépendantes qui offrira dix places.

7 490 281€ de travaux

Le coût prévisionnel des travaux pour les deux phases s'élève à 7 490 281€. Le financement est assuré par emprunt (5 000 000€), par une subvention du conseil départemental (915 000€) et par une subvention de la Caisse nationale santé autonomie (525 000€). Le solde est autofinancé par l'établissement. Le chantier démarrera par la démolition de l'ancien bâtiment de médecine à l'automne 2017 et la mise en service du nouveau bâtiment «Alzheimer» est prévue pour le début 2019 et celle du bâtiment «historique» un an plus tard. À noter que le nouveau bâtiment, en toiture végétalisée, est conçu pour s'intégrer discrètement sur le site, en dégageant une large perspective sur le bâtiment historique qui sera mis en valeur depuis l'avenue Léon-Blum.

Accueil d'autres médecins spécialistes

Bruno Chauvin expliquait : «Cet acte démontre le dynamisme de l'institution qui est relancée après quelques mois de réflexion en partenariat avec tous les intervenants. Fumel se développe et devient de plus en plus opérationnel dans le cadre d'une excellente coopération avec le Pôle de Santé du Villeneuvois et l'établissement de Penne d'Agenais.» Jean-Louis Costes soulignait le développement de l'établissement au cours des dernières années : «En 2000 nous avions 96 salariés en équivalent temps plein, actuellement le nombre s'élève à 208.» Pierre Spitoni ajoutait : «Cette collaboration avec le Pôle de santé du Villeneuvois va nous permettre d'accueillir, outre le rhumatologue, d'autres médecins spécialistes qui viendront consulter les Fumélois sur place. Il faut également savoir que la pharmacie du centre hospitalier de Fumel peut délivrer les médicaments que l'on ne peut obtenir qu'à travers les structures médicales.»

(© La Dépêche du Midi)