LaDépêche 70ansCUMATrentelsLa CUMA de Trentels vient de fêter ses 70 ans d'existence. Le président Pierre Goudail a retracé l'historique de cette coopérative devant le député Jean-Louis Costes, André Bonneilh, maire de la commune, et les adhérents. La coopérative de Trentels a vue le jour le 27 décembre 1947 sous le nom de «Coopérative d'achat et d'utilisation en commun de matériel agricole de Trentels».

Dans cette période d'après Deuxième Guerre mondiale, elle a bénéficié des dollars du plan Marshall injectés dans l'économie française ; programme américain de prêts pour aider à la reconstruction des différents états de l'Europe. Ce fut l'un des moteurs de réorganisation et de modernisation de l'agriculture. Le premier achat de ce regroupement d'agriculteurs - une douzaine alors - fut un tracteur Massey Fergusson et la mise à disposition d'un chauffeur. Progressivement elle a augmenté ses achats de matériels et possède actuellement un parc de six machines agricoles allant du tracteur à la moissonneuse-batteuse.

Aujourd'hui la CUMA compte une trentaine d'adhérents. Elle doit affronter l'augmentation du prix d'achat des matériels et la diminution de ses adhérents mais affiche tout de même une bonne santé financière. Sans entraide les exploitations de taille moyenne de la région auraient du mal à survivre et la mise à la disposition des exploitants agricoles des matériels qui leur apporte une aide intéressante et bénéfique pour la gestion du travail de différentes cultures (blé, soja, maïs, etc.) est très profitable.

Pierre Goudail soulignait que l'avenir des CUMA en général résidait probablement dans le rapprochement avec des structures analogues, un développement du travail en inter CUMA. Celle de Trentels à déjà amorcé ce virage. Des rapprochements ont déjà lieu avec la CUMA de la commune voisine, celle de Saint-Sylvestre Saint-Aignan.

(© La Dépêche du Midi)