LaDépêche FumelRéunionAvenueUne centaine de personnes, en majorité habitant à Fumel, ont participé à la réunion publique consacrée aux projets d'aménagement de l'avenue de l'Usine, qui a eu lieu récemment dans la salle Jean-Goujon.

Pendant plus d'une heure, le maire Jean-Louis Costes et Marie-Lou Talet, adjointe à l'urbanisme et aux travaux, ainsi que Christophe Broichot, architecte paysagiste au Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement, ont présenté les grandes lignes des projets proposés par les cabinets. Le public a ensuite pu poser des questions et demander des informations complémentaires.

Il est ressorti de ces échanges que le projet choisi devra en priorité améliorer l'esthétique de l'avenue. Celle-ci, qualifiée de «triste» et «sinistre», constitue en effet l'entrée principale de Fumel depuis la route de Périgueux par la RD 710 reliant Fumel à Ribérac. Son réaménagement, et notamment sa re-végétalisation, doit permettre d'améliorer l'image de Fumel en général.

Piste cyclable ?

Ensuite, les participants ont insisté sur l'importance de garder une trace du passé de l'usine. Si plusieurs cabinets proposaient à moyen terme de détruire le mur séparant l'usine de l'avenue, le public, bien que réceptif à l'idée de réaliser des trouées dans ce «long corridor», a insisté sur l'importance d'en conserver des pans comme témoins de l'histoire économique et humaine locale. Enfin, les participants ont apprécié les aménagements proposés en faveur des piétons : trottoirs, places, passages... Plusieurs ont émis le souhait que soit également ajoutée une piste cyclable, indispensable selon eux malgré la présence à proximité de la Voie verte.

Maison de santé

Ajoutons que lors de sa réunion du 13 avril dernier, le conseil communautaire de Fumel — Vallée du Lot a voté l'implantation sur l'avenue de l'Usine d'une maison de santé qui devrait voir le jour dans les années à venir, qui sera construite sur le parking, face à l'actuelle entrée de l'usine, sur un emplacement mis à disposition par la mairie de Fumel.

Nous aurons l'occasion de revenir sur ce sujet dans de prochaines éditions.

(© La Dépêche du Midi)