LaDépêche CMdeLusignanPetitA l'occasion du conseil municipal du 30 mars, Jean-Louis Costes député-maire de Fumel et candidat à sa succession sur la 3e circonscription Villeneuve-Fumel, a répondu présent à l'invitation du maire Philippe Lagarde qui a souhaité invité le député afin de permettre un temps d'échanges en fin de séance avec ses conseillers municipaux sur les différents projets communaux.

Après avoir délibéré sur la tarification des salles, l'amortissement relatif au fond de concours pour la construction de la Caserne de Prayssas, les conseillers ont aussi voté la convention de sauvegarde numérique, nouvelle prestation du Centre de Gestion qui s'est soldée par une abstention justifiée par le monopole du CDG qui multiplie les services en appliquant une tarification élevée.

Les conseillers ont ensuite pu débattre avec le député de l'avenir de leur commune. Un des projets est la réfection de l'ancienne mairie, les vitrages de l'école, le député a conseillé de les intégrer dans le Contrat ruralité et le programme Leader. Jean-Louis Costes regrette que la ruralité ne soit pas une priorité due au phénomène de métropolisation.

Les conseillers ont aussi abordé le problème d'accès au haut débit de la vallée du Saint-Martin et l'absence d'obligation aux opérateurs ainsi que la mise en place des communes nouvelles qui oblige les petites communes à fusionner entraînant le risque à terme de les voir disparaître.

Suite au désengagement progressif de l'Etat, ces différentes mesures sont prises dans une volonté d'économie d'échelle qui, selon le député, est un «leurre».


(© La Dépêche du Midi)