LaDépêche DonDuSangFuméloisL'assemblée générale des donneurs de sang bénévoles du Fumélois s'est tenue récemment dans la salle de Mortefond, à Montayral, en présence de Jean-François Ségala, maire de la commune, de Jean-Louis Costes député-maire de Fumel, de Daniel Borie, conseiller départemental, de plusieurs autres élus du territoire et, naturellement, de nombreux membres de l'association.

Le président Didier Cabannes faisait le bilan de l'année écoulée qui a enregistré une hausse des donneurs : 689 personnes ont été émargées contre 677 en 2015, soit une augmentation de 12 personnes. Cette année 2016 a amené 38 nouveaux donneurs, contre 24 l'an passé :» Cela n'est toujours pas suffisant : on nous demande encore plus de sang, car les besoins s'en font sentir dans les hôpitaux, pour soigner les malades, les accidentés de la route et les victimes d'attentats». Il ajoutait qu'à partir de cette année les collectes de Fumel et Montayral ne se feraient plus et les donneurs devront venir aux collectes de Monsempron-Libos les lundis matin.

Ceci est dû au manque de médecins que l'EFS (Etablissement Français du Sang) n'arrive pas à recruter. Pour l'UD 47, cette mesure est catastrophique car dans certaines amicales c'est plus de 25 km à faire, ce qui risque de dissuader les donneurs et contribuer à une baisse considérable de poches.

Michel Viguié témoigne sa satisfaction d'être présent, tellement l'amicale et son président sont impliqués. C'est aussi son devoir de président départemental de venir encourager et soutenir cette amicale.

Claudine Viguié, au nom de l'ADOT 47 (Association des Dons d'Organes et de Tissus), informait l'assistance qu'en 2017, les personnes opposées au don d'organes devront exprimer clairement leur opposition en s'inscrivant par Internet sur le registre du refus. Dans le cas contraire, le prélèvement sera réalisé. Cette mesure vise à pallier le déficit chronique d'organes, alors que de nombreux patients sont en attente de greffes. Actuellement, en moyenne, 15 greffes sont réalisées chaque jour.

Enfin sachez que le prochain congrès national se fera à Agen en mai 2018.

La Dépêche du Midi)