LaDépêche Voeux2017StSardos«Santé, bonheur et prospérité sont les vœux que le conseil municipal, et moi-même, formons pour les Saint-Sardossais». Après avoir remercié le député Jean-Louis Costes et le conseiller départemental Alain Merly, ainsi que le maire de Laugnac Jean-Marc LLorca, et les représentants de la presse, qui étaient présents, Claude Ressegat, maire de Saint-Sardos, a exprimé ses vœux et fait le bilan de l'année écoulée marquée par des réussites et des échecs.

Echec tout d'abord de ne pas avoir réussi à former, avec les communes avoisinantes, une commune nouvelle pour «faire face à la baisse des dotations de l'Etat, à la complexification des lois et règlements qui nous sont imposés, et surtout pour mutualiser nos moyens humains et techniques. Nous étions quatre communes prêtes pour cette belle réalisation, mais au dernier moment, une commune s'est retirée du projet, rompant ainsi la continuité géographique et rendant le projet caduc», a regretté Claude Ressegat.

Il a ensuite passé en revue les actions réalisées par le conseil municipal en 2016 : «L'acquisition de la propriété de feu Didier Cariolato, à la sortie nord du village, afin d'en faire une source de revenus en louant les bâtiments. La grange et le garage sont déjà attribués, la maison le sera après des travaux de mises aux normes. L'assainissement est soldé, il nous a coûté 20 % de plus que les estimations et devis présentés par le syndicat des eaux. Encore une bonne surprise ! Heureusement qu'une aide exceptionnelle de la communauté de communes de Prayssas nous a permis de faire face à cette dépense imprévue. Une belle réussite en 2016, la journée de fête organisée en faveur de l'association «Aladin pour les enfants hospitalisés» à qui nous avons remis un chèque de 4 600 €.»

Le maire a aussi vivement remercié les «forces vives de la commune», le conseil municipal, les agents communaux, les bénévoles qui animent les associations, la directrice de l'école, pour leur implication dans la vie de la commune.

Il a ensuite laissé la parole au conseiller départemental et ensuite au député avant de réunir tout le monde autour de la traditionnelle galette.

(© La Dépêche du Midi)