LaDépêche CODELIAPP2016Le CODELIAPP (Collectif de défense de la ligne Agen-Périgueux-Paris) s'est réuni le vendredi 4 novembre, à Monsempron-Libos, en présence de nombreux élus du territoire de Fumel Communauté ainsi que des représentants des mairies de Penne-d'Agenais et de Saint-Sylvestre. Etait évoqué tout d'abord l'avenir de l'axe ferroviaire Agen-Périgueux. Dans un récent courrier, Alain Rousset, président de la région, assure qu'il considère toujours cette ligne comme axe structurant. Il confirme également qu'une étude est en cours pour créer une circulation TER directe entre Agen et Limoges sans rupture de charge à Périgueux.

La question du frêt est à nouveau posée pour conforter la ligne. Cela pourrait intéresser les industries locales mais encore faut-il qu'il y ait des demandes en ce sens.

Villeneuve-Penne, garé froid pour le moment

Le dossier de réouverture de la ligne Villeneuve-sur-Lot- Penne-d'Agenais présente des difficultés. Une entrevue sera demandée à M. Moliérac, conseiller régional chargé du secteur villeneuvois.Sur proposition de Jean-Louis Costes, soutenue par les élus présents, il est envisagé de communiquer les horaires des trains dans les bulletins municipaux.

Si le financement du CODELIAPP s'appuie sur les cotisations des adhérents, il dépend surtout des subventions que veulent bien accorder les différentes municipalités qui soutiennent l'association dans ce combat pour une juste cause d'intérêt général. Qu'elles en soient remerciées.

Des remerciements étaient également adressés à l'ensemble des élus, député, conseillère et conseiller régionaux, conseillère et conseiller départementaux, maires, pour leur soutien et, bien sûr, à tous les adhérents qui font vivre l'association. La réunion s'est terminée par le pot de l'amitié.

(© La Dépêche)