réunion présidents primairesLa primaire de la droite et du centre se déroulera les dimanche 20 et 27novembre. En Lot-et-Garonne, cinquante et un bureaux de vote seront ouverts à tous les électeurs, qui devront choisir parmi sept candidats: Jean-François Copé, François Fillon, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, Bruno Le Maire, Nicolas Sarkozy et Frédéric Poisson. 

Pour participer à cette primaire, explique le comité organisateur de Lot-et-Garonne, il suffit d'avoir une carte d'électeur. Le citoyen devra toutefois voter dans le bureau de vote auquel il est rattaché. Pas de problème dans les villes «principales» (Villeneuve-sur-Lot, Agen, Marmande, Nérac), mais pour ceux qui résident dans de petits villages, ils iront voter dans leur ancien chef-lieu de canton. La liste des bureaux de vote est disponible sur le site Internet : www.primaire2016.org.

L'électeur devra se fendre de 2 € à chaque tour du scrutin. «Les sommes recueillies, explique le député Jean-Louis Costes (LR) permettront de financer l'organisation des primaires. Il ne s'agit en aucun cas de financer le parti des Républicains. L'organisation de la primaire est placée sous la responsabilité d'une haute autorité, et c'est une association qui s'en charge, et non le parti.» Les jeunes qui auront 18 ans au moment de l'élection présidentielle peuvent participer à la primaire. Ils peuvent s'y inscrire jusqu'au 16 octobre, et trouveront toutes les modalités sur le site Internet. Les Lot-et-Garonnais se trouvant à l'étranger lors du premier et/ou deuxième tour de scrutin pourront également voter par internet. En revanche, le vote par procuration est banni, «afin qu'aucun soupçon ne pèse sur la primaire».

À noter également que tous les représentants locaux des différents candidats ont été sollicités, en tant qu'assesseurs sur les différents bureaux de vote.

«Tous les citoyens peuvent voter, souligne le député des Républicains, qu'ils soient de la droite, du centre, ou d'ailleurs. mais tous devront signer une charte, indiquant ainsi qu'ils adoptent nos valeurs républicaines. Je pense que des millions de Français participeront à cette élection, car le vainqueur a de fortes chances d'être notre prochain président de la République. »

(© La Dépêche du Midi)