LaDépêche CheminDe MémoireBonaguilLancé en 2012, d'après une idée de Paul Limouzi, le « Chemin de mémoire » fumélois élaboré par le comité local de l'ANACR (Association nationale des anciens combattants et amis de la Résistance), s'est officiellement enrichi d'une nouvelle étape, vendredi dernier, à Bonaguil.

Parmi la soixantaine de personnes présentes, on notait la présence de Pierre Camani, sénateur et président du conseil départemental ; de Jean-Louis Costes, député, maire de Fumel ; de Paul Faval, maire de Saint-Front, commune hôte de la cérémonie ; de Brigitte Moreno, présidente de l'ANACR 47 ; des représentants des associations d'anciens combattants et de nombreux élus du territoire.

Bonaguil est le quatrième lieu à être doté de ces plaques commémoratives, fruit des recherches et du travail de Danielle Darquié, après Condat, Tournon et Cuzorn.

Ce n'est pas par hasard que ces deux plaques ont été installées devant la maison de Fernande Costes. Ses parents, qui tenaient une épicerie-auberge, ont fourni de la nourriture aux résistants et ont même caché des armes. Elle-même a servi d'agent de liaison entre les membres de la Résistance locale. En outre, Marcel Costes, le frère de Fernande, pour ne pas partir au STO en Allemagne, a rejoint le groupe Geoffroy dans les bois. En juillet 1944, Marcel a été tué au maquis, à Canteperdrix, dans des conditions assez obscures.

Brigitte Moreno retraçait la genèse de ce Chemin de mémoire, en soulignait l'importance et concluait son intervention par ces mots : « Il ne faut pas oublier car oublier c'est trahir ». Les deux parlementaires lot-et-garonnais ainsi que le maire de Saint-Front prenaient à leur tour la parole pour rappeler le devoir de mémoire et féliciter les réalisateurs de ce chemin tout en les assurant de leur soutien à la fois moral et financier.

Puis les deux plaques, dont une en hommage au groupe Geoffroy, étaient officiellement inaugurées par Brigitte Moreno, Pierre Camani, Jean-Louis Costes et Paul Faval.

Le « Chant des partisans » et la « Marseillaise » venaient conclure cette émouvante cérémonie.

(© La Dépêche du Midi)