habitat-des-jeunesS’il est un aménagement attendu et répondant à de réels besoins, c’est bien celui de la résidence Habitat jeunes. Plus qu’un long discours, la réalité des chiffres suffit à le démontrer. Ainsi, depuis son ouverture le 1er septembre, la résidence gérée par l’association Habitat jeunes du Villeneuvois affiche complet. Elle a été officiellement inaugurée vendredi soir par le préfet Denis Conus, en présence du président du Conseil régional, Alain Rousset, du président du Conseil général, Pierre Camani, du député du Villeneuvois, Jean-Louis Costes et du maire de Villeneuve-sur-Lot, Patrick Cassany.

Située au 3, rue Jules-Ferry, la résidence Habitat jeunes regroupe, sur trois niveaux, 26 logements se répartissant en 24 T1 de 20 à 24 m² et deux T1 bis d’une superficie de 30 à 32 m².

Elle comprend également des espaces communs réunissant une buanderie, un espace multimédia, une salle collective et un espace d’information.

Rôle prépondérant des jeunes

« Cette résidence représente un atout précieux pour les jeunes. Il s’agit d’un tremplin favorisant leur accès à l’indépendance et leur insertion sociale et professionnelle », estime Patrick Cassany. Car la résidence, d’une capacité d’accueil de 28 places, s’adresse aussi bien à des jeunes actifs qu’à des apprentis, des jeunes en alternance ou en formation.

Cet aménagement s’inscrit dans une démarche de redynamisation de la bastide. « Pour rester attractif, le centre-ville doit accueillir les jeunes », affirme le maire de Villeneuve. Avant d’ajouter : « Les jeunes et leur avenir figurent au cœur de nos priorités. C’est avec eux que le futur de Villeneuve va se construire. »

Représentant un investissement global de plus de 1,5 million d’euros, ce projet de longue haleine, dont les prémices remontent à 2004, a bénéficié de subventions diverses à hauteur de 71 % ! Ainsi, la CAF (Caisse d’allocations familiales) de Lot-et-Garonne a-t-elle déboursé 580 800 euros. L’état a participé à hauteur de 22,20 % (soit 336 000 euros). La Région a participé à hauteur de 196 000 euros. Le Conseil général pour 137 500 euros, la Caisse des dépôts et consignations octroyant 130 000 euros et la commune de Villeneuve, 70 000 euros.

(© Sud-Ouest)