LaDépêche-1anMontlabourLundi 12 octobre, la résidence Montlabour a fêté son premier anniversaire en présence de Jean-Louis Costes, maire de Fumel et député de Lot-et-Garonne ; Marcel Calmette, conseiller départemental ; Pierre-Henri Arnstam, maire de Villeréal ; Marie-France Salles, présidente d'Habitalys et vice-présidente du conseil départemental ; Jean-Pierre Gaillard, directeur général d'Habitalys, et Thomas Bastianel, chargé des travaux Habitalys.

 

La résidence Montlabour pour personnes âgées autonomes comprend 10 logements T2 de 47 m2 et une salle commune de 71 m2, des jardins, des celliers extérieurs à ossature bois, un chemin piéton. Le bardage avant des façades est en bois. Elle est entièrement gérée par la maison de retraite de Villeréal. La résidence Montlabour, dont tous les logements sont accessibles aux personnes handicapées, a été élaborée avec pour objectif de permettre aux personnes âgées de vivre dans un lieu convivial tout en préservant leur autonomie.

Les travaux ont débuté en mars 2013 pour une mise en service en avril 2014. Le coût global de l'opération est de l'ordre de 1 012 741 €, financés comme suit : État, 15 000 €; région, 37 335 €; commune, 22 055 €; conseil départemental, 68 100 €; total des partenaires, 142 490 €. Emprunts CDC, 415 000 €; emprunt CARSAT, 455 000 €; fonds propres Habitalys, 251,50 €.

Habitalys poursuit et renforce son implantation sur le territoire villeréalais puisque l'on compte un total de 5 résidences : Clape (10 villas, dont 6 vendues), Laplagne (5 villas), Saint-Roch I (2 villas), Saint-Roch II (2 villas), Montlabour (10 logements).


(© La Dépêche du Midi)