SudOuest-MetaltempleAmianteUne enquête administrative a été lancée par la Direccte concernant l'ancienne usine MetalTemple

Selon un communiqué du député Jean-Louis Costes, la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte) a lancé une enquête administrative afin de déterminer une éventuelle extension du plan amiante concernant l'usine de Fumel (ex-Sadefa Industries, anciennement Pont-à-Mousson puis MetalTemple, aujourd'hui MetalAquitaine). Une revendication portée par les syndicalistes de l'entreprise.

"Dans la mesure où le désamiantage de l'usine n'était pas effectif en 2012, il apparaît légitime que le plan amiante décidé en 2002 soit étendu et que les salariés embauchés jusqu'à fin 2012 bénéficient, eux aussi, de ce dispositif de départ en préretraite", juge l'élu.

En juin dernier, le conseil des prud'hommes avait donné gain de cause à 300 anciens salariés de l'ex-Sadefa qui, invoquant le préjudice d'anxiété, avait demandé 6 000 euros à l'entreprise.

 

(© Sud Ouest)