LaDpche-SDISFumelJeudi après-midi, sur la zone des anciens hauts-fourneaux de l’Usine, de nombreuses personnalités étaient présentes pour la pose de la première pierre du futur centre de secours de Fumel : Pierre Camani, président du Conseil Général, Johan Mougenot, Sous-préfet de Villeneuve/Lot, Jean-Louis Costes, député-maire de Fumel, Francis Da Ros, président du SDIS (service départemental d’incendie et de secours) Michèle Lafoz et Daniel Borie, conseillers généraux, le Colonel Philippe Rigaud, chef de corps départemental des sapeurs-pompiers, des élus locaux, de nombreux pompiers, actifs et retraités, et, naturellement, l’architecte du projet, François De Lasserre.

Après la pose symbolique de la première pierre c’est à lui que revenait l’honneur de prendre la parole : «À travers cette réalisation nous sommes heureux de redonner une dynamique à ce site historique si important pour tout le Fumélois». Francis Da Ros enchaînait : «Il s’agit là, de la 17e caserne, sur les 44 du département, a être réhabilitée ou reconstruite pour un investissement de 2,5M€. Je remercie les maires des 14 communes concernées pour leur soutien financier qui représente un tiers du total. Les deux tiers restant étant pris en charge par le SDIS et le département». Venait le tour de Pierre Camani : «Le SDIS est un service public important pour la population et je tiens à saluer l’engagement des pompiers qu’ils soient professionnels ou volontaires. Cet engagement est un exemple pour notre société». J-L Costes lui succédait : «Situé au cœur de l’agglomération, ce projet participe à aménagement de ce quartier avec la création du Pôle économique de Fumel Communauté. On peut espérer en outre que des locaux de qualité, comme celui-ci, développeront la vocation pour devenir sapeur-pompier». Johan Mougenot ajoutait : «Je salue l’effort des collectivités dans un contexte économique difficile. Cet effort est une forme de reconnaissance et témoigne de la gratitude des populations pour le dévouement exemplaire des sapeurs-pompiers, indispensables à notre système de protection civile».

Les soldats du feu fumélois devraient prendre possession de leurs nouveaux locaux à la fin de l’année prochaine. M.R.

(© La Dépêche du Midi)