SudOuest-téléphonieAuradouVendredi dernier, le député Jean-Louis Costes réunissait à Auradou les maires de sa circonscription et les responsables d'Orange afin de faire le point sur la couverture de la téléphonie mobile.

D'autres fournisseurs étaient également invités mais ont préféré décliner l'invitation.

Plusieurs communes de la circonscription de Jean-Louis Costes ont fait remonter quelques mécontentements auprès de son cabinet : pas de réseau pour les portables ! Ainsi, Jean-Louis Costes et ses collaborateurs ont fait un recensement de toutes les communes de la 3e circonscription dans la même situation.

98 % de couverture

Jacques Broyer, de Orange Sud-ouest, directeur des Relations avec les collectivités locales de Lot-et-Garonne, a tout d'abord décrit l'obligation de couverture Orange. Il a expliqué que pour l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), le fournisseur a obligation de couvrir 98 % de la population, mais en extérieur ! On peut donc avoir du réseau sur le pas de sa porte et rien dans son salon, et les axes routiers sont prioritaires. Il existe des « zones blanches » à cause du relief entre autres, d'où l'implantation de pylônes.

En revanche, pour ce qui est du réseau à l'intérieur chez le particulier, Christian Bartholomot, responsable des projets de déploiement mobile pour le grand Sud-ouest, a présenté la « Femtocell ». Avec ce petit capteur on peut optimiser la connexion mobile dans toutes les pièces de la maison, avec une couverture 3G jusqu'à 20 mètres et jusqu'à 8 personnes connectées, en simultané. Quant aux professionnels comme les mairies et entreprises, il existe la « couverture site express ».

Certes la solution serait quelques pylônes pour couvrir les communes isolées mais cela a un coût de près de 150 000 euros par pylône. Pour Christian Bartholomot c'est une solution mais étant responsable des projets de déploiements, il a assuré que d'ici quatre à cinq ans, d'autres choses se développeront.

(© Lutgarde Detry - Sud Ouest)