SudOuest-InaugurationStPierreVendredi dernier, la fin des cours au collège Saint-Pierre ne signifiait pas la fin de la journée pour tout le monde. Le personnel s'affairait aux animations proposées dans le cadre de l'inauguration des nouveaux locaux.

« Monseigneur Herbreteau a d'abord été accueilli par les collégiens. Puis les jeunes sapeurs pompiers ont fait une démonstration de leur savoir-faire et de leurs connaissances dans la cour de l'établissement. Et tout le monde s'est ensuite retrouvé dans le futur réfectoire », ont expliqué les responsables.

Traditions républicaines

Et pendant que le personnel de restauration préparait de quoi accueillir les visiteurs et célébrer l'événement comme il se doit, la principale du collège, Nathalie Ayroulet, a pris la parole pour rappeler les évolutions de l'institution Saint-Pierre depuis 1952. Parmi les élus présents à cette inauguration, le député Jean-Louis Costes, ainsi que le maire livradais et tout nouveau conseiller départemental, Pierre-Jean Pudal. Daniel Desplat, le maire casseneuillois, et Philippe De Beauvallon, le président de l'Organisme de gestion de l'enseignement catholique (OGEC) local, ainsi que la directrice diocésaine ont également assisté à l'événement. « Merci à mon prédécesseur, Thierry Robin, d'avoir porté ce beau projet », indiquait Nathalie Ayroullet. « Après onze mois de travaux, voilà nos nouveaux locaux forts de 3 000 m2 de salles de classe, un cadre de vie apprécié de toutes et de tous. Merci à tous ceux qui ont œuvré pour cette réalisation. La deuxième phase de travaux sera dédiée à l'école primaire. »

À son tour, Pierre-Jean Pudal a rappelé que « ce projet fait la part belle aux valeurs humaines et chrétiennes, alliées à un environnement agréable. Nous avons osé le changement pour nous mettre aux normes actuelles. De plus, c'est la seule école du département a avoir une section de Jeunes sapeurs-pompiers. » Le député soulignait aussi son soutien à l'institution « pour défendre vos valeurs de liberté et les traditions républicaines. »

Monseigneur Herbreteau soulignait ensuite, non sans humour, « que le collège a pris ses distances avec l'église (du village) tout en gardant un lien très fort avec la paroisse. » Après la bénédiction de l'évêque, le ruban a été symboliquement coupé, et Nathalie Ayroulet a proposé aux participants de visiter les nouveaux locaux, pendant que les jeunes de la section Batucada et leur responsable, Jean Marie Bufferand, ont démontré leurs talents en musique.

(© Christelle Creton - Sud Ouest)

endredi dernier, la fin des cours au collège Saint-Pierre ne signifiait pas la fin de la journée pour tout le monde. Le personnel s'affairait aux animations proposées dans le cadre de l'inauguration des nouveaux locaux. « Monseigneur Herbreteau a d'abord été accueilli par les collégiens. Puis les jeunes sapeurs pompiers ont fait une démonstration de leur savoir-faire et de leurs connaissances dans la cour de l'établissement. Et tout le monde s'est ensuite retrouvé dans le futur réfectoire », ont expliqué les responsables.

Publicité

Traditions républicaines

Et pendant que le personnel de restauration préparait de quoi accueillir les visiteurs et célébrer l'événement comme il se doit, la principale du collège, Nathalie Ayroulet, a pris la parole pour rappeler les évolutions de l'institution Saint-Pierre depuis 1952. Parmi les élus présents à cette inauguration, le député Jean-Louis Costes, ainsi que le maire livradais et tout nouveau conseiller départemental, Pierre-Jean Pudal. Daniel Desplat, le maire casseneuillois, et Philippe De Beauvallon, le président de l'Organisme de gestion de l'enseignement catholique (OGEC) local, ainsi que la directrice diocésaine ont également assisté à l'événement. « Merci à mon prédécesseur, Thierry Robin, d'avoir porté ce beau projet », indiquait Nathalie Ayroullet. « Après onze mois de travaux, voilà nos nouveaux locaux forts de 3 000 m2 de salles de classe, un cadre de vie apprécié de toutes et de tous. Merci à tous ceux qui ont œuvré pour cette réalisation. La deuxième phase de travaux sera dédiée à l'école primaire. »

À son tour, Pierre-Jean Pudal a rappelé que « ce projet fait la part belle aux valeurs humaines et chrétiennes, alliées à un environnement agréable. Nous avons osé le changement pour nous mettre aux normes actuelles. De plus, c'est la seule école du département a avoir une section de Jeunes sapeurs-pompiers. » Le député soulignait aussi son soutien à l'institution « pour défendre vos valeurs de liberté et les traditions républicaines. »

Monseigneur Herbreteau soulignait ensuite, non sans humour, « que le collège a pris ses distances avec l'église (du village) tout en gardant un lien très fort avec la paroisse. » Après la bénédiction de l'évêque, le ruban a été symboliquement coupé, et Nathalie Ayroulet a proposé aux participants de visiter les nouveaux locaux, pendant que les jeunes de la section Batucada et leur responsable, Jean Marie Bufferand, ont démontré leurs talents en musique.