convention 1Face aux transformations internationales des habitudes de consommation, notamment en matière d'alimentation et d'agriculture, les filières agricoles et agroalimentaires françaises doivenconvention 2t être mieux protégées et profiter des opportunités qu'offrent ces évolutions. 

Malheureusement, face à ces mutations, les agriculteurs français sont confrontés depuis plusieurs mois aux conséquences d'une double crise, qui est à la fois conjoncturelle et structurelle. Entre 2011 et 2015, la France est passée du rang de troisième exportateur agroalimentaire mondial, à la cinquième place mondiale. Les Républicains n'ont eu de cesse de demander au gouvernement d'agir vite et d'anticiper cette crise dont tous les observateurs prédisaient l'ampleur.

Notre ambition est de permettre à la première industrie française en nombre d'emplois, l'industrie agroalimentaire, de remonter sur le podium au rang de troisième exportateur agroalimentaire mondial avant 2020. Il est du devoir des Républicains de répondre à la détresse du monde agricole en proposant un projet ambitieux et fort pour l'agriculture française et une perspective de développement pour la ruralité afin de mettre un terme au fort sentiment d'abandon vécu par trop de nos compatriotes.

convention 4

convention 5 convention 6

 

La revitalisation des territoires ruraux constitue une priorité pour notre Mouvement. Nous nous appuierons donc sur un principe d'équité de la dépense publique pour que les 21 millions de Français qui ont fait le choix de vivre en zone rurale ne soient pas les oubliés de nos politiques. Ce « Plan Marshall » devra s'appuyer sur les efforts déjà réalisés en matière de redynamisation de la ruralité, tout en allant plus loin sur la modernisation des infrastructures, la vitalité économique des territoires, l'adaptabilité des normes et la sécurité.

Retrouvez ici l'intégralité du document d'orientation.

 

Résultats des questions posées aux adhérents

À la suite de la journée de travail sur l'agriculture et la ruralité, le président Nicolas Sarkozy a décidé de soumettre au vote des adhérents les orientations présentées dans ce document. Ce sont 23000 adhérents qui ont participé à cette consultation du projet. En voici les résultats.

convention résultats

convention agriculture

convention ruralité