Depuis janvier 2015, la formation "Les Républicains" est concentrée sur l'élaboration du projet de notre famille politique qui conduira à l'alternance tant attendue par les Français en mai 2017.

Toutes les grandes thématiques sont abordées que cela soit dans des réunions spécifiques par les parlementaires et des personnalités du monde économique et de la vie civile mais également lors de réunions-débats qui se déroulent tous les quinze jours à notre siège.Initiés et animés par Isabelle Le Callennec, vice-présidente et Eric Woerth, Secrétaire général, baptisés "les Rendez-vous du projet", ces réunions-débats sont l'occasion pour chaque adhérent ou non adhérent de venir participer concrètement à la construction du projet.

De la santé numérique à l'économie bleue, de la protection de nos ressortissants et des intérêts de la France dans le monde à la nécessité de réformer le code du travail pour faciliter l'emploi en France, d'une nouvelle politique d'immigration qui prenne en compte les réalités et les enjeux de notre époque à la ruralité, de la mobilité des jeunes en Europe à la santé numérique, de comment l'Etat peut agir pour aider concrètement l'économie de notre pays à une nouvelle organisation territoriale de la santé... les débats font émerger des idées qui trouvent leur aboutissement lors de réunions de travail thématiques sous forme de conventions conclues par Nicolas Sarkozy, président des Républicains.

Une nouvelle matinée de travail est organisée au siège de notre mouvement, mercredi 3 février à partir 8h30, sur un thème d'actualité qui a constitué un fil rouge lors de nombreuses réunions des Rendez-vous du Projet : l'agriculture et la ruralité.

L'agriculture et la ruralité sont en effet des enjeux d'avenir pour la France et participent à l'identité de notre pays. Les importantes mutations des dernières années ainsi que les profonds bouleversements à venir obligent les Républicains à se poser la question du modèle agricole et rural que nous voulons défendre dans notre projet.

En amont cette convention, nous invitons tous nos adhérents à donner leur avis en répondant à dix questions publiées sur Direct Citoyen :

  1. Pensez-vous que la question de la ruralité peut être considérée sans que ne soit déployée une vraie stratégie agricole ?
  2. Pour vous, l'agriculture française souffre-t-elle d'un déficit de compétitivité par rapport à ses voisins européens ?
  3. Estimez-vous que l'agriculture française constitue un levier de croissance pour l'économie française ?
  4. Le numérique représente-t-il une opportunité pour les exploitants agricoles de renforcer leur compétitivité ?
  5. Jugez-vous suffisant le plan de soutien du gouvernement pour l'agriculture ?
  6. Pour que les professions libérales s'installent en zone rurale, faut-il mettre en place des incitations fiscales ?
  7. Selon vous, quel échelon administratif constitue le meilleur interlocuteur des habitants des zones rurales ?
  8. Faut-il, en cas d'alternance, engager dès 2017 une renégociation de la PAC pour mieux protéger les agriculteurs ?
  9. Selon vous, quelle est l'urgence d'un « Plan Marshall pour la ruralité » ?
  10. Pour couvrir les zones rurales en téléphonie, l'Etat doit-il contraindre les opérateurs à mieux déployer le réseau ?